Le grain de sel du boyfriend rebelle


Je connais Yanick depuis deux décennies. Il fait partie de mes amis les plus fidèles et précieux. Quand je lui ai demandé de m'offrir des textes en tant qu'invité, il a tout de suite accepté avc entousiasme!
Je l'ai connu coiffeur et enseignant. Puis je l'ai vu évoluer, oser, entreprendre, créer et se réaliser dans pusieurs domaines. Avec le temps, j'ai appris à non seulement l'apprécier et l'aimer, mais surtout à l'admirer.
Propriétaire du réputé salon de coiffure : GARÇONS SCUPLTEURS, rue Sainte-Catherine à Montréal, il a su se tailler une place respectée comme chef d'entreprise. Il est également concepteur d'evénements artistiques, et possède depuis peu sa propre boite de productions: BOYFRIEND PRODUCTIONS.
Cependant, ce que j'aime surtout, c'est sa gentillesse, sa folie, son imaginaire débordant et son regard sur la vie. Il viendra donc nous donner son grain de sel ici et là, avec humour et franchise.
En créations, en follitudes, et en bloguitudes, il sera le boyfriend rebelle!
Les textes
Nos aînés…
Ils dérangent nos ti-vieux... bien entendu, on ne leurs dit pas directement, on les laisse seulement pourrir dans les corridors comme on laisse une veille gomme sécher sur le rebord d’un trottoir
Le marathon de la quarantaine
Je n’enlève rien à l’effort qu’ils doivent mettre pour arriver à courir 42.2km et chapeau! Mais il y a aussi ceux là... ceux qu’on remarque plus, ces personnes plus vieilles, ou ceux visiblement moins en forme ou encore ces personnes aux courbes plus rondes qui sont là à courir (plus lentement certes) mais d’une force mentale exemplaire, qui terminent pour la plupart le demi-marathon et pour quelques raretés, le marathon complet.
La télé traditionelle appelée à disparaître?
Nous le savons tous, je ne vous apprends rien, le web communément appelé par nos parents « les internets », prend de plus en plus possession de nos moments de visionnement, pour ne pas dire la première position, depuis quelques années.
Facebook: Je t’aimais…
Quel belle plateforme! même si au fond de moi je savais très bien que d’avoir autant de ‘’Friends’’ Facebook était comme être riche au Monopoly... Ça donne pas grand-chose! Tranquillement pas vite je réalise que ceux que j’avais perdu de vue depuis un décennie ou deux... y avait une raison à ça...
Toc toc toc: La cinquantaine ( Yanick Daigle)
Il y a 8 ans et des poussières je me réveille comme chaque matin de juin en plein forme. À vrai dire je file le bonheur de l’été qui approche. Jusque-là rien d’anormal. Et soudain j’entends toc toc toc : c’était la quarantaine qui avait sonné à ma porte tout comme le chaud soleil de ce 17 juin 2012.